Abréviations raccordements fibre optique : FTTH, FTTE, FTTO, FTTLA, FTTB

Voici les abréviations les plus courantes pour désigner un raccordement en fibre optique (particulier et entreprise/collectivité).

Les trois liaisons 100% fibre sont FTTH, FTTE et FTTO.

 

schéma : alfa-safety.fr

FTTH (Fiber to the Home) : Cette technologie est réservée au particulier. L’opérateur installe une prise fibre optique (PTO : point de terminaison optique) dans votre logement ce qui nécessite le tirage d’un nouveau câble blanc/beige de Ø4/5mm posé en apparent ou sous goulotte  mais c’est le prix à payer pour avoir 200 ou 500 Mb/s à la maison !

FTTE (Fiber to the Enterprise) : Non, nous n’allons pas dans l’espace (comprendra qui veut). Sinon, c’est exactement le même principe que celui du FTTH sauf que cette offre est réservée aux entreprises.

FTTO (Fiber to the Office) : Cette offre est plutôt utilisée par les moyennes et grosses entreprises ainsi que les collectivités qui souhaitent se construire un réseau privé entre agences. Contrairement aux deux précédentes appellations dont la fibre est mutualisée (jusqu’à 128 clients sur une fibre), un client FTTO possède 1 ou 2 fibres (spare: fibre de secours) dont la liaison se fait en point à point (lan to lan) tout en passant par le NRO (noeud de raccordement optique). Les débits proposés sont garantis et symétriques (upload=download) et les opérateurs proposent généralement une GTR (garantie de temps de rétablissement) 24/7 de 4 heures. Les banques, universités et collectivités sont assez friands de cette technologie car cela leur permet de se construire une boucle locale dédiée avec une sécurisation renforcée.

La terminaison des deux technologies qui suivent ne se fait pas en fibre optique.

FFTLA (Fiber To The Last Amplifier) : Utilisée par l’opérateur SFR/Numéricâble, le réseau fibre optique s’arrête dans une armoire de rue et la continuité jusqu’à votre logement se fait en câble coaxial. Déployé depuis quelques années, cette technologie est très présente dans les grandes agglomérations mais elle n’offre « que » 30 à 100 Mb/s et ce débit est assez instable. L’avantage est que la plupart des prises sont existantes (dans l’ancien) et qu’il n’y a pas de travaux à faire dans votre appartement.

FFTB (Fiber To The Building) : Même techno que la précédente sauf que la terminaison fibre se situe dans l’immeuble.

Il existe d’autres technologies mais qui tendent plutôt à disparaître.
FTTN (Fiber To The Node) et FTTDP (Fiber To The Distribution Point) : Utilisées par Orange, la terminaison se fait en cuivre.